/ / /

Noam, 2 ans, ne veut plus dormir dans son lit

 

3 utilisateurs inconnus
Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer  
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Noam, 2 ans, ne veut plus dormir dans son lit

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
n°3797528
noreim
Profil : Nouveau
noreim
  1. answer
  2. Posté le 14/02/2010 à 23:23:05  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Au secours ! Mon fils ne veut plus dormir dans son lit !!! On a mis son matelat par terre (en attendant de pouvoir lui acheter un lit), et enlevé son lit son lit à barreaux. Mais il nous dit qu'il a peur et nous demande de rester prêt de lui jusqu'à ce qu'il s'endorme sous peine de hurlements... Caprices ou angoisses... je ne sais plus!!!
 Il a toujours des périodes où son sommeil était compliqué, mais refuser son lit c'est une première...
 Je ne sais pas si je dois faire du forcing, remettre son lit à barreaux et l'y laisser, ou attendre qu'il s'habitue à un lit de grand...
 AU SECOURS!!!!!!!!!
 Mamans expérimentées, j'ai besoin de votre aide!
    
 

Publicité

n°3799404
blackrock
Profil : Discret
blackrock
  1. answer
  2. Posté le 16/02/2010 à 08:34:11  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 


Au risque d'encore me faire juger et critiquer, je redis car c'est une question qui revient souvent sur ce forum c'est une phase très fréquente chez un enfant de cet âge...après avoir écarter tout problème physique, auprès d'un docteur, tout problème de peur avec mise en place de doudou, veilleuse, rituel de coucher, porte entrouverte si nécessaire, traitement homéopathique si nécessaire, si les crises ne passent pas, alors il s'agit certainement d'un caprice. A cet âge les seuls moyens de prises de pouvoir par l'enfant auprès du parent son : nourriture, propreté et sommeil. Ce sont LES domaines qu'il peut maitriser. C'est aussi la période ou il prend pleinement conscience qu'il est un individu à part entière et que le monde tourne avec ou sans lui. S'il trouve le moyen de prendre le pouvoir sur ses parents il se sent fort. Si vous avez fait tout ça, et que vous lui avez parler et qu'il persiste, alors il s'agit très certainement de caprice, il faut rester ferme, lui réexpliquer à chaque coucher et ne pas hésiter à punir quand la crise est trop forte. J'ai mis en application une méthode indiquée sur la notice d'un médicament : asseoir l'enfant dans un lieu neutre, chez moi salle à manger. ça marche. Il retente de temps à autres, mais les crises sont plus calmes et très courte, il se réveille toujours 2 à 3 fois par nuits parce qu'à la base il y a une angoisse, et je le rassure, mais quand l'angoisse cède la place au caprice, je sévis, tout est question de mesure, il faut se faire confiance et ne pas se décourager. Les limites imposées à cet âge détermine l'évolution future, c'est reconnu, un enfant qui n'a pas eu de limite dans la petite enfance aura le plus grand mal à les admettre à l'adolescence ou adulte, même si la beaucoup de parent pense que frustré c'est ne pas aimé, c'est faux! Fruster pour son bien c'est aimer de tout son coeur! Bonne chance.

 

n°3799550
laeti29047​9
Profil : Nouveau
laeti290479
  1. answer
  2. Posté le 16/02/2010 à 10:14:39  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
moi je suis d accord avec la dame du dessus ne pas ceder au caprices de nos chers bambins c est le maitre mot sous peine de se faire envahir et nous nous devons de leur imposer des limites c est sur c est pas simples c est un travail de tous les jours car avec les enfants rien n est jamais vraiment acquis .cordialement

n°3800168
patpatoupa​t
Profil : Discret
patpatoupat
  1. answer
  2. Posté le 16/02/2010 à 15:42:56  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
je suis à peu près d'accord sur tous les points, si ce n'est que passer d'un lit à barreau à un matelas par terre, en attendant de lui acheter un lit, ça pouvait peut être attendre que le lit en question soit acheté...non ? et passer dans un lit à 2 ans, pour certains c'est peut être encore petit. Tout dépend de l'avancée de l'enfant, certains sont propres à 2 ans, d'autres non, certains parlent, d'autres non... Tout est question de rythme. Meme si encore une fois, je suis d'accord qu'une fois évacués tous les risques (angoisse, peur, et mise en place de "palliatifs" comme les doudous ou homéopathie), on arrive au caprice. Et aussi d'accord sur le fait qu'un enfant n'a pas beaucoup de maîtrise sur ses parents et que les trois domaines que vous citez sont ceux sur lesquels il exerce son pouvoir. Je dis juste que pour certains enfants, quitter son lit à deux ans peut être prématuré. si l'enfant ne sort pas de son lit, pourquoi ne pas l'y laisser. J'ai moi même des jumeaux, et l'un d'eux sortait de son lit à barreau, mais pas sa soeur. Quand ils sont passés en lit d'enfant, celui qui sortait tout le temps de son lit restait sagement couchée, et sa soeur s'est mise à sortir sans arrêt. ils avaient tous les deux deux ans. et aujourd'hui, deux ans et demi, c'est l'inverse. il n'y a pas de règles absolues, et le rythme de l'enfant est un indice qu'il ne faut pas négliger, même s'il faut savoir le stimuler.

n°3803923
noreim
Profil : Nouveau
noreim
  1. answer
  2. Posté le 18/02/2010 à 22:54:35  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 


  La "méthode des cris minutés" avait fonctionné avec Noâm dès tout bébé (je le laissais pleuré moins longtemps, bien entendu).
 Je dois bien avoué que mon p'tit bout excelle quand à la prise de pouvoir sur moi, à travers le sommeil... Je n'ai rien connu de pire que l'épuisement dû à des semaines entières de nuits entrecoupées et le rythme du quotidien qui s'y ajoute...
 Empêché de dormir...c'est un supplice chinois paraît-il :-)
 Blague à part, je ne savais pas mon organisme aussi résistant au manque de sommeil, à l'épuisement.
 

 Mais il est vrai qu'il suffit d'un "Te t'aime maman!" pour avoir de nouveau toute l'énergie dont j'ai besoin.
 

 J'écris un vrai roman! :-)
 Je vais m'arrêter là!
 

 Ps: Oui, je sais, mon petit fait des angoisses de séparation...je sais...mais, la nuit uniquement... :-)
 

n°3803946
noreim
Profil : Nouveau
noreim
  1. answer
  2. Posté le 18/02/2010 à 23:16:52  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

patpatoupat a écrit :
je suis à peu près d'accord sur tous les points, si ce n'est que passer d'un lit à barreau à un matelas par terre, en attendant de lui acheter un lit, ça pouvait peut être attendre que le lit en question soit acheté...non ? et passer dans un lit à 2 ans, pour certains c'est peut être encore petit. Tout dépend de l'avancée de l'enfant, certains sont propres à 2 ans, d'autres non, certains parlent, d'autres non... Tout est question de rythme. Meme si encore une fois, je suis d'accord qu'une fois évacués tous les risques (angoisse, peur, et mise en place de "palliatifs" comme les doudous ou homéopathie), on arrive au caprice. Et aussi d'accord sur le fait qu'un enfant n'a pas beaucoup de maîtrise sur ses parents et que les trois domaines que vous citez sont ceux sur lesquels il exerce son pouvoir. Je dis juste que pour certains enfants, quitter son lit à deux ans peut être prématuré. si l'enfant ne sort pas de son lit, pourquoi ne pas l'y laisser. J'ai moi même des jumeaux, et l'un d'eux sortait de son lit à barreau, mais pas sa soeur. Quand ils sont passés en lit d'enfant, celui qui sortait tout le temps de son lit restait sagement couchée, et sa soeur s'est mise à sortir sans arrêt. ils avaient tous les deux deux ans. et aujourd'hui, deux ans et demi, c'est l'inverse. il n'y a pas de règles absolues, et le rythme de l'enfant est un indice qu'il ne faut pas négliger, même s'il faut savoir le stimuler.
Afficher plus
Afficher moins


Merci d'avoirs pris le temps de me lire et de me répondre.

 (la réponse qui apparaît précédemment sur ce forum est en fait la suite de celui-ci)
 
Mon petit bonhomme dort de nouveau sans encombre!!!
 

 En fait, après avoir de nouveau passé une nuit d'enfer, au réveil j'avais la certitude que le problème venait non pas de son lit ou de sa chambre mais du fait que Noâm voulait dormir avec nous, dans notre lit (puisque nous avions cédé à plusieurs reprises, par facilité et fatigue).
 

 Le lendemain, nous avons donc remonté son lit à barreaux en sa présence, lui avons expliqué, en avons discuté avec lui.
 Puis, nous avons remis en place le rituel habituel du coucher et le papa a été le couché (avec doudou, tétine, veilleuse, quelques jouets au pied du lit, lumière du couloir allumée, porte entrebâillée). Nous l'avons laissé pleuré...que dis-je... hurlé! pendant 10 minutes après lesquelles je suis allée le voir pour le rassurer, lui faire un petit câlin (sans le sortir de son lit), lui expliquer. Il s'accrochait à moi en me suppliant, je n'ai pas cédé et suis sortie de la chambre en lui disant que je reviendrais le voir quand il serait calme et arrêterait de crier (+ quelques petits mots doux).
 Je comptais y retourner 15 puis 20 minutes après, ça n'a pas été nécessaire, il s'est endormi jusqu'au lendemain matin.
 Je précise qu'il avait été voir le pédiatre 2 jours avant et je n'avais pas d'inquiétude pour sa santé.
 

 

 Depuis les nuits sont bien plus tranquilles... jusqu'au prochain épisode
 

 

 

 

 

n°3804032
blackrock
Profil : Discret
blackrock
  1. answer
  2. Posté le 19/02/2010 à 07:23:07  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour,

Je voulais juste passer vous féliciter pour ne pas avoir céder et avoir gérer cette situation avec brio. J'aurai aimé que cela se passe aussi bien avec le mien...le mien est trés têtu, et quand on a appliqué toute les méthodes il continuait de pleurer même si je passais le rassurer, je pouvais rester un temps bref, ou plus longtemps dés qu'il me voyait me diriger vers la porte il hurlait, que la porte soit ouverte ou fermé, lumière allumée ou éteinte, avec ou sans veilleuse, lit à barreau ou lit de grand, avec doudou, avec tototte, avec rituel du coucher...tout on a tout essayé, mais il pleurait, hurlait, gémissait, appelait...jusqu'à épuisement, jusqu'à s'endormir au pied du lit à barreau, assis!!! ou dans le grand lit, la tête sur la barrière de sécurité...tout essayé, y'a que la chaise qui a fonctionné...aujourd'hui, les passages sur chaises sont très rares, il réagit plus vite aux punititions car le rassurer et le prévenir n'est pas toujours suffisants, donc on lui demande d'arrêter sous peine de punitions quand une crise arrive et il se calme...faut dire que je suis nounou et qu'un nourrisson est arrivé au début du mois, il dort dans notre chambre et ce dés 5h30 le matin donc le mien a du mal à comprendre pourquoi ce petit peu se réveiller là et pas lui!!! Mon second avait eu des petites crises du genre et vers 3 ans quand on ne cède pas, nos petits cessent et font de vrais nuits alors je tiens en me disant que çela fait 4 ans et demi que ça dure (entre les deux derniers assez rapprochés) et que dans moins d'un an ce sera fini...mais franchement, je suis épuisée de me lever toutes les nuits 2 fois par nuits en moyenne et d'être debout chaque matin à 6h30-7h, 5h quand j'acceuille le petit... voilà, j'avais juste envie d'en parler.

n°3805722
noreim
Profil : Nouveau
noreim
  1. answer
  2. Posté le 20/02/2010 à 13:36:46  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour, Je viens de vous lire et je compatis sincèrement à l'état d'épuisement qui est le votre.
 Je ne suis pas certaine d'avoir tout compris, mais il semble que vous ayez 3 enfants dont deux petits très rapprochés et que vous gardez un nouveau né dès 5h30 du matin qui fini sa nuit dans votre chambre, ce que votre petit dernier ne comprend pas et il fait donc des crises pour dormir avec vous. C'est bien ça?
 

 Bon, en vous lisant, plusieurs choses me viennent à l'esprit.
 N'est-il pas possible que le nouveau né que vous gardez finisse ses nuits dans votre salon ou dans la chambre de l'un de vos enfants? (en prenant le temps de leur expliquer à tous, bien sûr) En effet, la chambre des parents doit rester un lieu privé pour tous. Me semble-t-il.
 Ensuite, êtes vous vous même persuadée du bien fondé de ne pas faire dormir votre petit dernier avec vous dans la chambre, comme le nouveau né que vous garder?
 Je sais une chose, les tous petits n'ont pas de mots pour s'exprimer mais ont une grande intuition et perçoivent très distinctement le décalage qu'il peut y avoir entre ce qu'on leur dit et ce que l'on pense (cela se traduit de façon inconsciente dans nos attitudes, nos gestes).
 Ainsi, votre petit dernier perçoit peut-être la culpabilité que vous avez (si vous en avez une) à laisser dormir un nouveau né qui n'est pas le votre dans votre chambre, tout en en interdisant l'accès à votre petit dernier. Et vous réveille chaque nuit, soit pour vous aidez à déculpabilisé, soit pour arriver à ses fin (finir lui aussi la nuit à vos côtés).
 Donc, du point de vu extérieur qui est le mien , j'ai envie de vous dire, soit de mettre le nouveau né que vous gardez dans une autre pièce que votre chambre pour qu'il puisse finir sa nuit, soit de permettre à votre petit dernier de finir lui aussi ses nuits avec vous.
 

 Tenez moi au courant :-)
 A bientôt


 

n°3806550
noreim
Profil : Nouveau
noreim
  1. answer
  2. Posté le 21/02/2010 à 13:03:07  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
(Re)bonjour, J'avais publier une troisième option: garder la même organisation (avec le nouveau né dans votre chambre à partir de 5h30 et vos enfants dans leur(s) chambre(s)) mais en vous persuadant du bien fondé de votre choix.
 

 Voili, voilou
 A bientôt
 

n°3808284
blackrock
Profil : Discret
blackrock
  1. answer
  2. Posté le 22/02/2010 à 14:04:42  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour,

Merci de votre réponse. Donc mes fils ont 6, 4  et 2 ans, donc oui très rapprochés.
Le dernier, Max, a commencé une anxiété de séparation en juin faisant des caprices dés qu'un autre enfant m'approchait, pas facile quand on est nounou! Sur le coup je l'ai pris dans mes bras, et j'ai surement eu tort. Quoiqu'il en soit, je me suis retrouvée 4 mois sans enfants en garde, jusque là il savait que les enfants en garde dormait dans notre chambre dans un lit de voyage à leur attention, jamais la nuit, et c'est quand une petite que je gardais l'année suivante et venu à la période de Noël, au moment des deux ans de Max qu'il a commencé à faire d'énormes colères, il l'a vu dormir non seulement dans notre chambre, mais comme elle a grandit dans notre lit, et il a été jaloux...ajoutons à ça trop souplesse alors avec lui sur bien des points... ça allait mieux même si pas parfait, et à l'arrivée du petit que je garde, début février, il a recommencé à se réveiller 10 fois la nuit...on a géré, là il est reparti sur son rythme de 2 à 4 réveils par nuit, et levé entre 6 et 7. Mon second était ainsi, j'ai été ainsi petite fille, il s'agit là de cauchemar, il lui suffit de me voir pour se recoucher, mais c'est fatiguant de devoir me lever sans cesse, surtout que les gardes que j'ai cette année sont de 14 h/jour. Pour ce qui est du lieu de couchage, nous avons essayé avec mon grand, mais le soucis c'est que lui et mon second sont scolarisés, et cet horaire, 5h30 n'est pas évident car le temps que la maman le dépose et que le petit se rendorme on arrive sur des 6h et un peu plus et de ce fait leur sommeil est troublé voir interrompu 1h à 1h30 trop tôt. Le salon est exclus pour présence de deux chiens et un chat. la chambre de Max est exclus puisque c'est lui qui se réveille à 6h et  fait du bruit jusqu'à ce que je le lève. Le choix de notre chambre est donc lié à cela mais aussi au fait que les petits que je garde ont eux aussi besoin de repère, et la journée je laisse à mes enfants le loisir de leurs chambres, je ne peux pas mettre le petit un coup dans une chambre un coup dans l'autre... Voilà les raisons de ce choix! J'aimerai gagner à l'Euromillions et faire une chambre rien que pour l'accueil, mais en attendant... Max s'est habitué à la présence du petit et il l'aime beaucoup ça se voit, mais pour sa mauvaise qualité de sommeil, je n'ai qu'à attendre, comme mon second et comme moi enfant, cela lui passera vers 3ans et demi.

n°3883226
Virginie06​8
Profil : Occasionnel
virginie068
  1. answer
  2. Posté le 26/04/2010 à 17:17:28  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Mon Fils m'a fait la même en janvier lorsqu'il a commencé à escalader son lit à barreau, on avait peur pour lui donc il est passé dans un lit une personne sauf que HURLEMENTS et refus de dormir dans son lit...
On a changé le lit de place et ca a été mieux quelques temps puis on est resté derrière la porte quelques minutes en le rassurant lorsqu'il nous appelait.
Au jour d'aujourd'hui on a toujours un réveil la nuit... On ne s'habitue pas mais on fait avec et ce n'est pas toutes les nuits heureusement !
A part rassurer et laisser pleurer (conseil de mon médecin), je ne vois pas quoi faire...

Bon courage !


---------------
sourceticker

sourceticker
 Page :
1

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Plus de sujets relatifs à : Noam, 2 ans, ne veut plus dormir dans son lit

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Maman de jumeaux, ma fille est jalouse et exclusive 7 22/07/2011 à 17:23:29
Problèmes de comportement 2 16/02/2010 à 10:48:51
Préférence pour un parent 4 29/01/2010 à 16:06:18
Bonjour à tous 4 28/01/2010 à 18:23:01
Quelle punition pour un enfant de 6 ans ? 7 30/01/2010 à 09:48:26


Suivez-nous