/ / /

Les idées reçues sur l'accouchement

 

73 utilisateurs inconnus
Ajouter une réponse

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Les idées reçues sur l'accouchement

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Profil : Animatrice Infobébés
anaisanim
  1. answer
  2. Posté le 14/05/2014 à 14:41:03  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Chaque jour qui passe, le jour J approche un peu plus et les questions se multiplient peut-être dans votre tête.

Dans l'article intitulé "12 idées reçues sur l'accouchement", on retrouve :

- La perte des eaux comme signal que l'accouchement est imminent
- Le temps d’arriver à l’hôpital
- La reconnaissance ou non des contractions de début de travail
- La durée du premier accouchement
- La question de l'épisiotomie
- La douleur et l'accouchement
- La demande de péridurale, son potentiel danger, du fait qu'on profite
- La sexualité après l'arrivée de bébé
- La question de la césarienne
- L'instinct maternel immédiat

Qu'est-ce que vous en pensez ?
Pour les mamans qui ont déjà connu l'accouchement, est-ce que vous vous êtes aperçues que vous aviez des idées reçues qui se sont révélées fausses, après le premier bébé ?


---------------
Animatrice du forum IBB

Venez nous raconter le pire et le meilleur de vos cadeaux de naissance ! http://forum.infobebes.com/Detente-et-debats/Coups-de-gueule/temoignages-meilleur-naissance-sujet_241909_1.htm
Publicité

Profil : Nouveau
bonux
  1. answer
  2. Posté le 21/05/2014 à 10:20:47  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Oui un accouchement ça peut faire treeeeeeeeees mal si péridurale ne marche pas c'est pas

Profil : Nouveau
maloamour
  1. answer
  2. Posté le 27/05/2014 à 13:40:28  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
la durée de l'accouchement pour ma fille a durée 5h alors que beaucoup de sites disent que c'est très long pour un premier

Profil : Impliqué
elod1903
  1. answer
  2. Posté le 03/06/2014 à 15:47:17  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Pareil que maloamour on m'avait dit que sa serait long pour un 1er pas pour moi 3h30 pour passé de 2 a 9 et demi mais en tout sa a duré 7h et demi avec la moitié du temps sous péridural.


---------------
arret pillule le 12 février 2013
C1 : 39J
C2 : 30J
C3 : 72J sous progesterone a partir de J41 pendant 10J et a partir de J60 pendant 12J
** Voir ma courbe de température **
C4 : 36J
** Voir ma courbe de température **
essai en pause
C5 : debut 13/08 +
** Voir ma courbe de température **

F,anniv,20​14-09-19,,​,,,,mois,5​8,19,0,201​4-05-18,

en essai bb2 depuis le 9 juin 2016
C1: 32j
C2: 32j
C3: 32j
C4: début le 9/09/2016 +

reglette-3​65326
Profil : Nouveau
amycel
  1. answer
  2. Posté le 09/10/2014 à 19:15:35  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Holà. J’avoue que j’ai, à plusieurs reprises, entendu parler de ces idées reçues. Je suis à mon sixième mois de grossesse et de plus en plus inquiète. Ces idées sont elles vraies ? Je flippe de plus en plus. Chères mamans, faites-moi part de vos expériences respectives s.v.p.. Merci d’avance pour votre soutien.

Publicité

Profil : Fidèle
babysoan
  1. answer
  2. Posté le 09/10/2014 à 21:46:28  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Alors la perte des eaux a été a l'hôpital quand je marchais dans le couloir =) et je les ai perdu environ 8h avant d'accoucher et encore j'avais l'impression de perdre beaucoup alors qu'en faite c'était juste fissuré, la sage femme a lme l'a percé en salle d'accouchement.

Les premières contractions sont apparu le 27 mai vers 19h je suis partie a 21h a la maternité, fausse alerte bébé bien haut et col bien fermé mais contractions bien fortes tout de même Mais les contractions ne se sont pas arrêté de la nuit et j'y suis retourné le 28 mai a 10h du matin et cette fois c'était la bonne !

j'ai reconnu facilement les contractions de travail car elle sont régulières a la seconde près !

Par contre pour la durée je n'ai pas été gâté ! Première contraction donc vers 19h le 27 mai et accouché le 28 mai a 20h32 ! Soit environ 25h ! Mais je suis passé de 6 a 10 en environ 1h.

je n'ai pas eu d'episio et c'était ma plus grande peur, juste une petite dechirure interne qui m'a valu 2 points mais ne m'a pas fait souffrir a la cicatrisation. Pour me recoudre la sage femme m'a fait des piqûres a l'intérieur pour endormir car je n'avais pas de péridurale.

La douleur je l'ai bien supporté j'ai commencé a mal la supporter quand la fatigue est arrivé, mais j'ai reussi a tenir sans peri pour guider mon bébé et sentir comment je poussé.

La sexualité après l'accouchement j'appréhendais beaucoup, j'ai repris 3 mois après l'accouchement et je n'ai pas eu de douleurs enfin presque pas =)

l'instinct maternelle immédiat oui et non, les sages femmes et puéricultrices aides beaucoup pour tout savoir sur les gestes mais des qu'on pose bébé sur notre ventre tu pourrais faire n'importe quoi pour se petit être et ça devrait la personne la plus importante pour toi. Je pourrais donner ma vie pour mon bébé.

Et l'expulsion par contre contrairement au travail très long en 10 min a peine il était là !

Voilà en gros poir ma part


---------------
sticker
  1. answer
  2. Posté le 11/10/2014 à 05:20:01  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Ma réponse aux 12 idées reçues :

- La perte des eaux comme signal que l'accouchement est imminent :

Pas chez moi, le travail à commencé le jour j de la fête des pères en cette année 2014 et j'ai juste remarquée des contractions plus douloureuses que d'habitude et la perte du bouchon muqueux en partie chez moi et en partie à l'arrivé à l'hôpital.

La poche des eaux est bien restée intacte jusqu'à ce que la sage-femme me la perce.

- Le temps d’arriver à l’hôpital :

Très rapide, 30 minutes à peine :)

- La reconnaissance ou non des contractions de début de travail :

Comme citées ci-dessus, les contractions de début de travail sont violentes et très rapprochées.
La douleur est quasi insupportable à totalement insupportable.

- La durée du premier accouchement :

Perso, je n'ai pas vu le temps passer, trop concentrée sur la douleur de mes contractions, l'évolution du travail, l'évolution de bébé in utero, la péridurale, l'entourage médical etc...
Pas le temps de m'ennuyer, j'avais aussi la compagnie de mon mari + de l'équipe médicale.
Depuis le milieu de la nuit jusqu'à presque 11 heures du matin,pour avoir enfin mon bébé dans les bras.

- La question de la péridurale :

L'anesthésiste (une femme) était professionnellement incapable moralement de me réussir la péridurale du premier coup, car elle était perturbée par le fait que je soit une épileptique partielle soignée et stabilisée au levothyrox. Elle appréhendait trop que je fasse une crise et que je convulse.
J'étais bien, en dehors des affreuses contractions douloureuses : mon énergie était bien là pour aider mon fils.
Elle m'a ratée et piquée trop bas : la décharge électrique dans le nerf de toute la jambe droite de la hanche jusqu'aux orteils = je l'ai dégustée méchamment !

A la seconde tentative : tout s'est très bien passé.


- La douleur et l'accouchement :

La douleur = horrible, insupportable, affreuse avant la péridurale.

L'accouchement = Merveilleux sauf les contractions avant péridurale le fait de m'avoir fait une épisiotomie sans me consulter avant : là dessus je reste bien contrariée de l'attitude de la sage-femme.

- La demande de péridurale, son potentiel danger, du fait qu'on profite :

Le danger potentiel de la péridurale pour moi c'est de faire une crise d'épilepsie car l'anesthésie annule les effets de la dépakine 500 chronos qui stabilise la maladie.
Mais fort heureusement tout s'est très bien déroulé :)

Sans péridurale je crois que j'avais 100 % de chance d'avoir une belle crise d'épilepsie au cours du travail.

- La sexualité après l'arrivée de bébé :

Franchement aucune sexualité permise : bébé monopolise tout notre temps et j'étais blessée par la cicatrice d'épisiotomie.
Puis aucune envie sexuelle.
J'ai dû attendre 3 mois pour reprendre une vie sexuelle normale.

- La question de la césarienne :

Pour moi il était hors de question d'avoir une césarienne sauf si je perdais connaissance et convulsait sous une épilepsie violente pendant le travail d'accouchement.
Ou encore si bébé présentait une faiblesse particulière.
Là encore j'ai été forte moralement et tout s'est très bien déroulée par voie basse.

- L'instinct maternel immédiat :

Prendre cette petite créature d'aspect si fragile dans mes bras, lui donner le sein et la caresser, la caliner a été un grand moment de tendresse et d'échange complice entre nous :)
Bébé et moi nous faisions connaissance doucement et je ne peux pas dire que c'étais le coup de foudre, que je l'aimais à fond au premier regard mais plutôt que l'on se découvrait l'un l'autre entre mère et fils.
C'étais un pur moment de bonheur c'étais magique.
Au début, j'étais à la fois enchantée d'avoir ce petit bébé et en même temps effrayée.
J'avais peur de mon bébé car pour moi il faisait parti de moi et de mon mari et en même temps c'étais un inconnu.
Pendant 2 longs mois, j'ai angoissée terriblement à certains moments et j'ai dû apprendre à rien laisser paraître, à prendre sur moi et à essayer de construire une entente pacifique entre bébé et moi par une organisation toute nouvelle mais indispensable pour l'harmonie de notre petite famille.

  1. answer
  2. Posté le 11/10/2014 à 17:57:17  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Aujourd'hui je suis complètement gaga de mon fils : il est mon petit amour

Bientôt 7 !
Profil : Régulier
marie12100907
  1. answer
  2. Posté le 31/10/2014 à 22:51:36  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
- La perte des eaux comme signal que l'accouchement est imminent
Généralement, oui. Car une fois la poche percée, le travail s'intensifie et devient plus difficile à supporter pour bébé et maman. En outre, une poche des eaux percée alors que bébé encore haut, c'est la porte ouverte à la procidence du cordon (cordon qui sort avant bébé) et qui est une urgence vitale pour l'enfant et se termine en césarienne d'office. Donc généralement, elle ne se perce que rarement naturellement avant travail. Ici, la poche s'est percée une fois avant travail et sinon, une demi-heure environ avant la naissance. Par contre, on dit et répète aux mamans que même sans contraction, elles doivent se rendre à la maternité dès la poche des eaux rompue, en raison du risque infectieux. On oublie de leur dire que ce risque est majoré par les touchers vaginaux qu'elles subiront sur place...
- Le temps d’arriver à l’hôpital
Il faut retenir une chose : un accouchement rapide est généralement un accouchement qui se déroule bien. Si pas le temps d'arriver, ce n'est pas dramatique, sauf à accoucher en plein hiver par -10° !
- La reconnaissance ou non des contractions de début de travail
On le SAIT quand on est en travail ! Si on se pose la question, c'est qu'on n'y est pas encore ! Les contractions de travail sont plus "dures" et violentes que les contractions "d'entraînement". Elles sont généralement plus rapprochées et régulières, sauf parfois dans le cadre d'une multiparité élevée (à partir de 4, 5 enfants)
- La durée du premier accouchement
Les médecins aiment les moyennes. Alors oui, on va nous seriner qu'en moyenne, un premier accouchement dure 8h. En réalité, il y a autant de durées que de femmes. Certaines ont un col qui s'ouvre très vite quand pour d'autres, ça va traîner en longueur. Le propre d'une moyenne, c'est d'avoir des bas et des hauts. Certaines mamans mettront 2h pour leur premier (ce fut le cas de la mienne !) et d'autres 16h (ce fut mon cas !)
- La question de l'épisiotomie
L'épisiotomie ne devrait être pratiquée qu'en cas d'urgence, quand le bébé doit être sortit rapidement. Et non pour prévenir quelque déchirure que ce soit. Premièrement parce qu'une déchirure naturelle cicatrise mieux, car elle rompt les chaires moins en profondeur et en suivant les lignes de la peau. Deuxièmement parce que les épisiotomies n'ont jamais réellement préserver des déchirures compliquées (cf les grosses déchirures) et sont souvent liées à des pathologies du post-partum telles que la dyspareunie.
- La douleur et l'accouchement
Ha.... la douleur ! La grande question ! Comment peut-on appréhender la douleur lorsqu'on est seule dans une pièce aseptisée, dans un lieu inconnu, avec des gens inconnus ?! La douleur de l'accouchement s'appréhende par du mouvement, pour aider la dynamique utérine (c'est pas sorcier, c'est mécanique !). Elle s'appréhende par une présence rassurante, un environnement connu. Par de la chaleur car le froid est un générateur d'adrénaline, antagoniste suprême de l'ocytocine, indispensable pour donner naissance. Pour appréhender la douleur, il ne faut surtout pas être allongée sur le dos, immobilisée par un monitoring et tripotée toutes les heures par des personnes inconnues qui s'enfuient aussi sec ! Dans les pays qui pratiquent des suivis alternatifs au nôtre (une femme = une sage-femme par exemple), les demandes d'analgésie sont en très net recul par rapport à nôtre pays !
- La demande de péridurale, son potentiel danger, du fait qu'on profite
Combien de femmes sont réellement conscientes des dangers de la péridurale ? Parce que combien de médecins, de livres, de magazines en parlent à coeur ouvert ? Il ne s'agit certes pas de culpabiliser celles qui font le choix de la prendre. Mais bien de faire un choix en toute conscience, et personne ne jugera si ce choix est bon ou mauvais. La péridurale a ses effets, car aucun médicament actif n'est sans conséquence. La péridurale ralentit le travail, rend les choses plus compliquées en immobilisant la femme, coupe la sécrétion des hormones naturelles, provoque un plus grand nombre d'extraction instrumentales et de césariennes. Il faut le savoir avant de faire ce choix.
- La sexualité après l'arrivée de bébé
Quand le corps de la femme a été respectée, la sexualité après l'arrivée du bébé reprend son cours tout naturellement. Très personnellement, j'ai toujours été choquée par certains gynécologues se permettant d'avoir un pouvoir sur la reprise de la sexualité de leurs patientes en refusant de délivrer une contraception tant que la visite post-partum n'est pas faite (soit 6 semaines après l'accouchement). On peut reprendre les relations sexuelles dès qu'on se sent prêt ! Même s'il est vrai qu'il n'est pas toujours simple d'avoir du temps dans sa vie et dans sa tête pour ce faire !
- La question de la césarienne
Une césarienne ne devrait être pratiquée qu'en cas d'absolue nécessité. Car comme la péridurale, elle a des conséquences importantes. Il faut savoir qu'un certain nombre de césariennes sont abusives : pour des bassins trop étroit par exemple, alors qu'aucune femme ne fait un foetus trop gros pour passer, sauf maladie ou accident. Les césariennes itératives, très faciles à imposer, elles sont terribles car souvent parfaitement inutiles. Enfin, toutes les césariennes programmées, sauf celles liées à une pathologie telle que la pré-éclampsie, devraient être réalisées seulement une fois le travail mis en route. Car le foetus sécrète un cocktail d'hormones qui lui permet de supporter le choc de la naissance. En lui imposant une date, avec une sortie aussi violente qui plus est, on le met face à une situation de détresse extrême !
- L'instinct maternel immédiat
L'instinct maternel n'existe pas en soit. Il s'agit d'une alchimie d'hormones. L'ocytocine, que nous sécrétons lorsque nous faisons l'amour, lorsque nous donnons naissance et lorsque nous allaitons, est l'hormone de l'amour, de l'affection. Autrement dit, plus on en sécrète, plus on a cet amour inconditionnel pour son enfant. D'où la question de l'impact de la péridurale sur le lien mère/bébé. Parfois, ce lien peut mettre un certain temps à s'installer. A fortiori quand la naissance a été longue, pénible et lorsque maman et bébé ont été bousculés par des protocoles parfois plus qu'aberrants !

Voilà mon avis !


---------------
signature-​182019
reglette-3​39074
Profil : Discret
claireaureole
  1. answer
  2. Posté le 25/11/2014 à 04:53:28  
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour,
En ce qui concerne les douleurs lors des contractions, ma sœur a beaucoup souffert ! Après 10 heures en salle, elle a finalement mis en monde une petite merveille. Toutes ses inquiétudes et ses plaintes ont cessé ! Aujourd’hui, elle est l’heureuse maman d’une petite fille de 2 ans. Finalement, toutes ses douleurs en valaient la peine ! :)

 Page :
1

Ajouter une réponse
Aller à :
 

Sujets relatifs
Proposez-nous vos idées pour les nouveaux grades du forum SYMPTOME AVANT ACCOUCHEMENT
Les papas sont-ils obligés d'assister à l'accouchement ? Béatrice raconte son accouchement sous X
Idées cadeaux ,c'est par ici ... Vos anecdotes drôles sur l'accouchement ?
Déclenchement naturel. des idées??? perte de glaire blanchatre est ce signe d'accouchement?
APPEL A TEMOIN utérus déchiré pendant l'accouchement Quels sont les signes annonciateurs de l'accouchement?
Plus de sujets relatifs à : Les idées reçues sur l'accouchement

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
bébé toujours pas retourné 6
Accouchement dans l'eau Auvergne 0
CH Henri duffaut à Avignon, des avis ? 2
Où accoucher quand on habite Annemasse??? Avis 2
Pelvimetrie sous scanner. Résultats et avis svp. 1